LES AUTEURS

Joël BASTARD

Joël Bastard est né en 1955 à Versailles. Poète, romancier et auteur dramatique, il réalise
aussi de nombreux livres d'artiste avec Patrick Devreux, Joël Leick, Evelyn Gerbaud, Tony Soulié, Ricardo Mosner, Jean Anguera, Jean-Luc Parant, Jane Le Besque, Georges Badin, Koschmider, Alexandre Hollan, Marie L., Patricia Erbelding, Bernard Quesniaux, Christian Jaccard, Michel Julliard, Jephan de Villiers, Claude Viallat, Mylène Besson, CharlElie Couture... Il collabore avec des musiciens comme Érik Truffaz, Malcolm Braff, Christine Python…Après avoir exercé parallèlement de nombreux métiers comme facteur, quincaillier, peintre en bâtiment, camionneur, manœuvre, galeriste, ouvrier bijoutier, il décide de se consacrer à plein temps à l’écriture. Il participe régulièrement à des lectures publiques en France comme àl'étranger et anime aussi des ateliers d’écriture : poésie et théâtre.


Rim BATTAL

Née à Casablanca, au Maroc, Rim Battal écrit très tôt - d’abord en arabe, puis en français - et se passionne pour la photographie. Après les débuts dans le journalisme au Maroc (rédactrice en chef du magazine Métropolis), elle gagne Paris en 2013 où elle entre en résidence à la cité internationale des Arts pour mener à terme un projet littéraire et artistique. Son travail mêle poésie, nouvelles, romans, photographie, installations : les différents supports s’alimentent, se chevauchent et se passent le relais de la réflexion. Après quelques parutions dans des revues littéraires, elle publie en 2015 son premier recueil de poésie aux éditions LansKine. Son travail photographique ainsi que des installations sont par ailleurs actuellement exposés au musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain à Rabat jusqu’en octobre 2015, ainsi qu’à la fondation Dar Bellarj à Marrakech jusque fin avril 2015. Elle expose également une partie de son travail sur son blog (http://www.rimbattal.com). 

Sereine BERLOTTIER

Sereine Berlottier lit, vit, écrit & travaille en zone inondable. Au bord(LansKine, 2017) est son sixième livre. Elle a publié Louis sous la terre, (Argol, 2015), Attente, partition (Argol, 2011), Ferroviaires (Publie.net, 2008), Chao Praya (Apogée, 2007), Nu précipité dans le vide (Fayard, 2006) ainsi que dans différentes revues (notamment Gare Maritime, Action poétique, Rehauts, Po&sie, Sarrazine, N47...). Membre du comité de rédaction du collectif remue.net, elle participe régulièrement à des lectures publiques ainsi qu’à des projets avec des musiciens.

On peut consulter son site personnel : http://www.desfriches.net/

et remue.net : http://remue.net/spip.php?mot209

 

 

Paul de BRANCION

Il écrit des romans et de la poésie, est rédacteur en chef et fondateur de la revue SARRAZINE (www.sarrazine.net).
Il s’implique régulièrement dans des projets artistiques transversaux notamment avec des compositeurs de musique contemporaine ( Thierry Pécou, Jean-Louis Petit, Gilles Cagnard, Nicolas Prost…) Il vit et travaille entre Paris et Nantes où il organise et anime les Rendez Vous du Bois Chevalier, rencontres annuelles consacrées à la littérature et à la poésie.

http://www.brancion.net

Mathieu COUTISSE

Mathieu Coutisse, né à Mbanza Ngungu, dans la République démocratique du Congo,est belge. Dans les années 70, il publie en revue et chez Millas Martin un premier ouvrage, Le sel bleu (1978), en 1994, La vie aux trousses. Après une carrière diplomatique, il recommence à écrire en 2008, publiant dans de nombreuses revues (Inédit II, Le Spantole, La Cigogne, Bleu d'encre et Florilège). Avec Le Chapeau d'Icare, à soixante et onze ans, il renoue avec la publication. 
 

 

Sandrine CNUDDE 

Sandrine Cnudde est née le 6 février 1971 pendant la mission Apollo 14, mais est bien ancrée sur terre puisqu’elle a été jardinière et architecte-paysagiste de 1995 à 2005. Depuis 2006, elle exprime pleinement sa nature nomade et contemplative. Elle part seule et à pied prendre le pouls de la Terre et travaille au retour sur la mise en forme de ses collectes dans un esprit révélateur des espèces invisbles, des liens silencieux qui unissent les hommes à leurs territoires. C’est avec ses «relations de voyage» qui mêlent écriture et photographie, qu’elle insiste sur l’importance de l’expérience vécue comme source d’inspiration artistique. Son écriture retrace, à rebours, une vision d’un monde en mouvement basée sur la liaison homme/paysage/animal. La plupart de ses récits de voyages sont à lire sur son blog (http://sandrinecnudde.blogspot.fr). 

Manuel Daull

Manuel Daul vit à Besançon et s'occupe de la librairie Marulaz, librairie presque
exclusivement consacrée à la poésie. Il poursuit un travail d’écriture multiforme, ses recherches formelles l’apparentant souvent à la poésie, parfois aussi à l’art contemporain, au gré de collaborations menées avec divers artistes. Il accorde une place importante à la lecture comme performance et connaıt depuis quelques années une véritable reconnaissance dans ce domaine. Depuis les années 90, il publie régulièrement en revues. Ses livres les plus récents sont parus aux éditions Dernier Télégramme (Nos besoins d’attachement sont aussi ceux de rupture, Louna,Toute une vie bien verticale.. ), et aux éditions Mix (Brutal).

Mounir Debs

Mounir Debs (1932 – 2016), poète et auteur dramaturge libanais, a écrit de
nombreux textes joués au Liban et au théâtre de l’Odéon à Paris, et notamment le « Visage d’Achtar ». Il créera en 1960 l’Ecole du Theâtre Moderne de Beyrouth, considérée comme base du théâtre libanais d’aujourd’hui. Il a aussi réalisé durant une vingtaine d’années des ateliers pour acteurs professionnels en France, dans les maisons de la culture de Rennes, de la Rochelle et le Ministère Français de la culture. Mort l’année dernière, un festival de poésie est organisé depuis 2017 dans sa maison natale de Fraykeh.

 

Guillaume DECOURT

Guillaume Decourt est  né en 1985. Pianiste classique. Il a déjà publié cinq recueils de poèmes : La Termitière, Polder n°151/Gros Textes, 2011 ; Le Chef-d’œuvre sur la tempe,  Le Coudrier, 2013 ; Un ciel soupape, Sac à mots, 2013 ; Diplomatiques, Passage d’encres, 2014 ; À l’approche, Le Coudrier, 2015. Il donne des lectures publiques dans différents festivals et collabore à de nombreuses revues. 


Pierre DROGI

Pierre Drogi est né à Metz le 15 mars 1961. Il est enseignant,poète et traducteur(du roumain, principalement et de Nichita Stanescu en particulier). Il organise chaque année dans un lycée parisien des rencontres  d'élèves avec des poètes. Il participe au comité de rédaction de la revue Sarrazine.

 

 

Jacques ESTAGER 

Jacques Estager est né à Jussey, en Haute-Saône. Il travaille en bibliothèque et a toujours écrit, sur l’herbe et dans l’herbe et sur une rivière de ce pays, et composé des paysages intérieurs ou intimes, et rencontres, et retours.Il a publié dans les années 70-80 une dizaine de livres, notamment chez Pierre-Jean Oswald et chez P.O.L. Après un long silence, il renoue avec la publication.

 

Karim FAWZI

 

Fawzi Karim est né en 1945 à Bagdad. Poète et essayiste, critique musical, peintre, il vit à Londres depuis 1978. Il a publié en langue arabe plus d'une trentaine de livres et dirige une revue. En français, on peut lire aussi Continent de douleurs publié chez Empreintes (Suisse).

 

 

Romain FUSTIER

Romain Fustier est né en 1977 à Clermont-Ferrand,dans la banlieue dortoir de laquelle il a grandi. Il y a fondé la revue & les éditions Contre-alléesavec sa compagne Amandine Marembert et des amis au cours de leurs années
estudiantines. Il vit désormais à Montluçon, où il poursuit avec elle cette aventure complice et collective.

Romain Fustier a publié une trentaine d’ouvrages de poésie, notamment Le volume de nos existences (Collection Polder, 2006), Une ville allongée sous l’épiderme (Éditions Henry & Ecrits des Forges, 2008), Les yeux assis sur la plage (Éditions de l’Atlantique, 2010), Habillé de son corps (Rafael de Surtis, 2010), Des fois des regrets comme (Éditions des États civils, 2011), Rembobinant l’extérieur (Éditions du Cygne, 2012), Mon contre toi (Éditions de l’Atlantique, 2012) et Infini de poche (Éditions Henry, 2013).

Michaël GLÜCK

Ecrivain, traducteur, Michaël Glück a écrit de nombreux ouvrages de poésie ainsi que des pièces de théâtre et des textes pour la danse et les marionnettes. Il est traduit en Anglais, Italien, Allemand, Espagnol, Chinois et Catalan, Roumain, Ukrainien et Coréen.Derniers livres parus : Exils/Silex, éditions Collodion ; Encore, éditions du Pré Carré ; Cor, éditions du Pré Carré.

Brigitte GYR 

Née en Suisse, dans une famille de musiciens,   Brigitte Gyr a été avocate puis elle est venue vivre à Paris où elle travaille en tant que traductrice (anglais, allemand, italien, espagnol) et où elle anime des ateliers d'écriture.

Elle écrit aussi du théâtre et des livres pour enfants.Elle a publié de nombreux livres de poésie, notamment chez Jacques Brémond (Au décousu de l’Aile, 1988 ; Lettre à mon double au fond du puits , 1996 Avant je vous voyais en noir et blanc et Tu Obligé, 2000, (Prix Claude Sernet 2000).Elle a reçu le Prix Charles Vildrac de la SGDL pour son livre paru aux éditions Lanskine Parler nu. 

Emmanuèle JAWAD

Emmanuèle Jawad vit à Paris. Elle a publié quatre livres de poésie.

Dernières  Publications :

- Faire le mur (Lanskine, 2015),

EN VIGILANCE EXTÉRIEURE (Lanskine, 2016)

Elle collabore également pour des articles, des entretiens et des chroniques avec les cahiers critiques de poésie du cipM, les sites Libr-critique, Diacritik,  Poezibao, Sitaudis et fait partie du comité de rédaction de Remue.net

 

Bengt Emil JOHNSON

Né à Saxdalen (Suède) en 1936 et mort en 2010, le poète Bengt Emil Johnson est l’un des représentants d’une scène artistique expérimentale qui, dans les années 1960, a rassemblé écrivains, compositeurs et metteurs en scène et que caractérise un retour à la poésie concrète.

Sa poésie brille par sa profondeur, son attention accordée à la nature (il est un des grands noms suédois de la « poésie des oiseaux »), son sens du silence, du retrait en soi, servis par une langue exigeante, inventive quoique portée par une pureté classique que Johnson déconstruit pour la faire mieux sonner.

 

Constantin KAÏTERIS

Né à Paris avec des ascendances de Grèce du nord et de France du sud. Après des études de lettres de linguistique et de langues orientales (grec et amharique) il part en Ethiopie où il reste dix ans à enseigner le français et à former des professeurs de cette langue. Il a longtemps poursuivi ces activités en Egypte, en Grèce, et en Albanie. Lexicographe; par goût et par choix, il vit quotidiennement en plusieurs langues. Il a écrit des poèmes tôt mais il est devenu poète lentement. Le surréalisme une fois découvert restant le pôle magnétique, même occulté. 

Parutions / Aventures dans le commerce des mots, l’Harmattan, collection « Levée d’ancre », 2010 / Piles de proverbes, Ficelle 2011 / La Jolie rivière coule et pue, haïkus dénaturés, l’Atelier du Hanneton, 2011 / Les zanimaux zétonnants, éditions Corps puce, 2010 / Des pommes politiques suivies d’Encyclopédie portative des quartiers d’orange, éditions Corps puce, 2011 / De la tête aux pieds et des pieds à la tête, éditions Corps puce, 2014 / Héroïnes, éditions des Vanneaux, 2012 / Trois jardins capitaux, Les Arêtes, 2013 / Un jardin sur le bout de la langue, Motus, 2014

Anne Kawala

Diplômée des Beaux-Arts de Lyon en 2005. Passant par la forme poétique, qu’elle soit visuelle, sonore, lyrique éou auto-fictionnelle) ne s’embarrassant pas des frontières qui ont pu être dressées entre ces différentes matérialités, les mettant en jeu en fonction des nécessités de ce qui est ressentixanalysé, du comment et cela est transmis, les recherches d’Anne Kawala ne s’ancrent pas : elles suivent des trajets, des passages, des apprentissages, forment des cartographies, explorées, dé|re|construites.

A co-dirigé la revue en ligne RoToR (http://corner.as.corner.free.fr/rotor.html). Plus d’informations sur http://anne.kawala.free.fr

bibliographie : Le déficit indispensable (screwball), 2016, Al Dante ; De la rose et du renard, leurs couleurs et odeurs, 2012, éd. c.i.p.M ; Le cow-boy et le poète (chevauchépris), 2011, éd. L’attente ; part &, 2011, éd. Joca Seria, F.aire L.a F.euille, 2008, éd. Le clou dans le fer.

 

Mathias LAIR

Mathias Lair publie des textes courts, des poèmes, et parfois des essais. Il tient une chronique dans la revue poétique Décharge. Ses derniers titres : Enfin (Gros textes), Pas de mot pour (Éclats d’encre), écrire sans sujet (Passage d’encres), à la fortune du pot (L’Opportun), Aïeux de misère (Henry). Il est membre actif de la SGDL (Société des gens de lettres), et co-fondateur de l’Union des poètes & Cie.

 

 

Christophe Lamiot Enos


 Christophe Lamiot Enos, né le 18/12/62 à Beaumont-le-Roger, vit  son enfance
et son adolescence à Pont-Audemer et habite aujourd’hui à Paris après quatorze années passées aux Etats-Unis d’Amérique à enseigner la littérature française.   Le 1er janvier 1981, il est victime d’un gravissime accident automobile qui lui impose aujourd’hui un statut de handicapé et une rigoureuse discipline d’écriture et de recherche en sciences humaines.  Deux essais parus en 1997 et 1999 (Eau sur eau, Rodopi, Amsterdam ;  Littérature et hôpital, Sciences en Situation, Paris) annoncent plusieurs récits en poèmes, dont en 2000, 2003, 2006, 2010 et 2016 Des pommes et des oranges, Sitôt Elke, Albany, 1985-1981et Viges (Flammarion, Paris), récits dans lesquels, déjà, l’anglais et le français se mêlent.  D’autres récits encore, chez Contre-Allées, Passage d’encres, Rehauts ou l’Amandier balisent aussi son parcours.  En 2013 paraît au Royaume-Uni un ouvrage tout en anglais, The Sun Brings (Corrupt Press).  L’écriture de Christophe Lamiot Enos a retenu l’attention des commentateurs pour, entre autres, son souci du détail, l’élaboration formelle, la musicalité et le travail sur la mémoire.  Père de deux enfants, il occupe un poste de maître de conférences à l’université de Rouen, pour laquelle il a créé et maintenant dirige une collection de poésie américaine contemporaine aux Presses Universitaires de Rouen et du Havre, intitulée « To ».  Il fait partie du laboratoire « ERIAC » en tant qu’écrivain et américaniste et collabore régulièrement à plusieurs revues.  Ses travaux paraissent dans des anthologies, tant en France qu’à l’étranger. 

 

Principales publications :

 Eau sur eau :  les dictionnaires de Mallarmé, Flaubert, Bataille, Michaux, Leiris et Ponge, Atlanta/Amsterdam :  Rodopi, 1997, dans la collection Chiasma ; Littérature et hôpital Balzac, Sue, Hugo, Paris, France :  Sciences en Situation, 1999 (préface du Docteur ès Lettres et Docteur en Médecine Gérard Danou) ; Des pommes et des oranges, Californie I—Berkeley, Paris, France :  Flammarion, 2000 ; Sitôt Elke, illusion, Paris, France :  Flammarion, 2003 ; Hommage à Simon Amsallem, Montluçon, Contre-allées, 2006; Albany—des pommes et des oranges, Californie II, Paris, France :  Flammarion, 2006 ; 1985-1981—l’été, puis l’automne l’hiver, Paris, France :  Flammarion, mars 2010 ;Même quand, Montreuil, Passage d’encres, juin 2010 ;L’Eau—l’alentour—l’eau, Montreuil, Passage d’encres, 2011 ;The Sun Brings, Edimbourg, Royaume-Uni, Corrupt Press, 2013 ; A dire en souriant, Paris, Editions Rehauts, 2013 ; Stein, Gertrude.  Lève bas-ventre.  Traduction de l’anglais-américain. Paris :  José Corti, 2013 (collection « série américaine ») ; Alpe du Grand-Serre, Guern, Passage d’encres, 2015 ; (…) sur la ligne, Paris, L’Amandier, 2015 ; Viges, Paris, Flammarion, 2016 ;Sept lettres de Crète, Nantes, LansKine, 2016 ;What To See, Mont-Saint-Aignan, Presses Universitaires de Rouen et du Havre, 2016 ;What To See, Trad. Jen Dick, Mont-Saint-Aignan, PURH, 2016.

 

Armelle LECLERCQ 

Née en 1973, ancienne élève de l’école Normale supérieure, Armelle Leclercq est médiéviste. Elle a publié Pataquès aux éditions Comp’Act ainsi que dans l’anthologie 49 Poètes, un collectif, éditée par Yves di Manno(Flammarion), Les Equinoxiales, au Corridor bleu en 2014, et dans plusieurs revues. Aux éditions Lanskine, elle a déjà publié Vélo vole, ouvrage ludique sur l’enfance écrit en calligrammes, et Paysage à rebours, retour mélancolique en Auvergne en partie en prose. La Compagnie vous salue (2015) est sa première pièce de théâtre (éditions Lanskine).  Elle vit et travaille en ce moment à Pau.

 

 

 

 

Corinne LE LEPVRIER 

Corinne Le Lepvrier vit en Bretagne. Diplômée des Sciences de l'Education, et après une quinzaine d’années d‘implications sur le champ de la formation des adultes, elle se consacre à l'écriture. Ses nécessités d'écriture sont liées à la féminité, l'intériorité, l'enfance, aux origines, aux mots eux-mêmes. Depuis 2011, elle publie des livres de poèmes et de la poésie narrative (la femme elles je, éd Rafael de Surtis ; Les multiples passages, éd Eclats d'Encre) ainsi que plusieurs plaquettes (La Porte, -36°édition, Asphodèle), un livre d’artiste aux éditions Le Frau. Des parutions en revues et collectifs (Les carnets d'Eucharis, N4728, Contre-allées…). Par ailleurs, elle anime des ateliers d’écriture.
http://corinnelelepvrier.hautetfort.com

 

Ewa LIPSKA

 

Ewa Lipska est née en 1945 à Cracovie. Après des études à l’Académie des Beaux - Arts, elle devient rédactrice du domaine poésie pour les éditions Littéraires (Wydawnictwo Literackie) de Cracovie, l’un des plus grands éditeurs de Pologne, elle collabore à de nombreuses revues de poésie. A ce jour elle a publié une vingtaine de recueils de poésie, des nouvelles, des pièces de théâtre, dont les thèmes récurrents sont l’enfance et la mort, l’errance de l’homme et l’absurde de la condition humaine. Ces derniers recueils (Moi/Ja, 2003 ; Ailleurs/Gdzie Indziej, 2004 ; L’Echarde/Drzazga, 2005 ; L’Orange de Newton/Pomarańcza Newtona, 2006 ; Rumeur du temps/Pogłos, 2010), toutefois, évoquent également, de façon singulière, avec une tendresse et un humour où perce l’inquiétude, les thèmes de l’amour, du bonheur, la joie d’exister. La dérision n’a pas disparu mais le ton laisse plus de place à une certaine forme de bienveillance et d’amour de la vie concentré sur l’observation des changements de la société, tels l’omniprésence de l’ordinateur, de la technologie. 

 

Nathalie MICHEL


Née en Normandie, vit actuellement entre l’Orne et la Mayenne où elle anime des ateliers d’arts plastiques et cultive des fruits et légumes. Ancienne élève à l’Ecole des Beaux arts de Caen et au Fresnoy elle a réalisé des vidéos et un court métrage avec le danseur de Body Weather Frank Van de Ven. Se consacre essentiellement aujourd’hui à l’écriture et au dessin. Participe régulièrement à la revue Lampe-tempête.

 

 

Bruno NORMAND

Né à quelques centaines de mètres d’un tumulus et proche de l’Océan, commence par gagner sa vie dans un chantier naval et découvre vite que «l’entreprise n’est pas une démocratie», aussi dès les années 80, s’organise pour dégager du temps afin de goûter des lieux, des lectures, faire des rencontres, premières publications en revues et une première parution / Les Sous-Bois du Réel . Envoie ses textes également à la revue francophone Regart (Belgique) et se fait adopter par l’équipe / A. Millon, A. Palumbo, M. Kinet (Belgique) E. Tremellat ( France ), et H. Dorion (Quebec ), en devient membre et collabore ainsi quelques années à cette aventure complice, depuis, plusieurs travaux en cours : lit ses textes au téléphone ou filme / des lectures ( entre autres, un livre lu de bout en bout par différentes intervenantes autant de moments d’écoute et d’expériences ne laissant très souvent aucune trace, parfois quelques unes. Publications en revues / (Traces, Décharge, I.H.V (Interventions à Haute voix), Ecol, Anthologie J. Fournier, Cortex de Nuit, Lettres de Polymnie, Cahiers de J. Paressant (éditions du Petit Véhicule) etc. Parutions / Les Sous-Bois du Réel, MJC de Chaville, France,1989 / Loger un arbre, Galiena . Strépy, Belgique, 1991 (épuisé) / D’un léger retrait, l’Horizon Vertical, Mont-sur-Marchienne, Belgique,1993 (épuisé) / Des rencontres, MJC de Chaville, France, 1996   / Du Contour, Wigwam, Rennes, France, 2008 (épuisé) Expositions / Théâtre Universitaire, Nantes, 1995 /  I.U.F.M, Nantes, 1997 / Maison de l’Avocat, Nantes,  2000

Étienne PAULIN

Étienne Paulin est né à Angers en 1977. Il a publié des textes dans de nombreuses revues et les recueils suivants : Tuf, Toc (2010), avec des illustrations de Julien Malardenti, éditions Décharge/Gros Textes ; Voyage du rien (2011), éditions Henry, Prix Thyde Monnier "Poésie" de la Société des Gens de Lettres 2012 ; Copeaux d'un cirque (2012), éditions Contre-allées ; Extrême autrui (2012), éditions Henry ; Mort d'un pétale (2013), éditions La Porte.

 

Marie de QUATREBARBES

Marie de Quatrebarbes est née en 1984. Elle a publié des textes poétiques dans les revues Petite, Neige d'août, Coaltar, Ce qui secret, N4728, La Passe, Rue Saint Ambroise et dans des ouvrages collectifs elle participe au comité de rédaction de remue.net et de la revue Sarrazine. Elle a déjà publié aux éditions Lanskine son premier livre Les Pères fouettards me hantent toujours et aux éditions des Deux Siciles , Transition pourrait être langue. La vie moins une minute est son troisième livre. 

Nathalie RIERA

Nathalie RIERA, vit en Provence où elle se consacre un temps à l’animation de théâtre en Maison d’arrêt. Elle a écrit un essai traitant de cette expérience  La Parole derrière les verrous , aux éditions de l’Amandier. A publié aussi un recueil de poésie ClairVision aux éditions Publie.net, et de nombreux textes (poèmes et notes de lecture dans des revues (La Pensée de Midi…) et sur des sites consacrés à la poésie contemporaine et les arts plastiques.
Elle a créé la revue numérique Les Carnets d’Eucharis.

http://lescarnetsdeucharis.hautetfort.com

Sophie ROCH-VEIRAS

Sophie Roch-Veiras, titulaire d’un doctorat en didactique des langues et des cultures, naît à Mulhouse en 1962. Enseignante-chercheuse à l’UCO, elle a également suivi une formation à JALMALV (Nantes) pour accompagner les personnes en fin de vie. 1, 2, 3, Soleil est son premier livre de poésie.

 

 

 

Sjon

Sigurjón Birgir Sigurðsson, connu sous le pseudonyme de Sjón, est un artiste et intellectuel islandais né en 1962 à Reykjavik. Il a publié des recueils, des ouvrages pour enfants, des pièces de théâtre, des librettos et de nombreux romans traduits dans une vingtaine de langues et largement primés. Il est le parolier de la chanteuse Björk. Oursins et moineaux est son premier livre de poésie traduit en français. 

 

 


Lucie TAÏEB 

Née à Paris en 1977, maître de conférences en Allemand à l’université de Bretagne occidentale, auteure d’un essai sur l’écriture poétique après 45 (Territoires de mémoire, l’éciture poétique à l’épreuve de la violence historique, parution en 2012 aux éditions Garnier), d’un recueil (Tout aura brûlé, paru en 2013 aux Inaperçus), traductrice d’Allemand, principalement de poésie autrichienne (Ernst Jandl, Friederike Mayröcker), membre du comité de rédaction de Remue.net

Publications en revue / Action restreinte / MIR / Aka / Sarrazine / Ce qui secret / Plexus-s / La dépense / L’Intranquille 

 

Né en 1962 à Reykjavik, Islande, Sjon a commencé sa carrière littéraire à 15 ans avec un livre de poésie "Visions". Il est un des membres fondateur du groupe néo-surréaliste Medusa. Il a publié de nombreux livres de poésie, sept romans et des livres pour enfants et a reçu de nombreux prix. Il poursuit une collaboration au long court avec la chanteuse Björk.

 

Kouam TAWA

Kouam Tawa est né le 31 mai 1974 à l’ouest du Cameroun. Il réside dans sa ville natale et se consacre à la littérature, au théâtre et à l’animation des ateliers
d’écriture.Il a écrit une vingtaine de textes poétiques et dramatiques pour la plupart inédits, dont quelques-uns ont été mis en scène, en espace ou en ondes au Cameroun, au Bénin, au Burkina Faso, au Niger, en France, au Canada et au Japon.
Il a obtenu le premier prix ACCT de littérature africaine pour la jeunesse et les bourses d’écriture de l’Association Beaumarchais, du Centre National du Livre et de la Direction de la Musique, de la Danse, du Théâtre et des Spectacles. 
Il a aussi été lauréat du programme « En quête d’auteurs » AFAA-Beaumarchais et du programme « Visa pour la création » de CulturesFrance, et a été en résidence au Festival International des Théâtres Francophones de Limoges, au 104 (Cent Quatre) et à la Cité Internationale des Arts de Paris.Il est l’auteur de Moisson d’amour publié par l’Agence Intergouvernementale de la Francophonie, de Sais-tu où va le soleil ? (avec des tableaux de Marion Lesage) publié par les Éditions de la Martinière et de Colliers de perles publié par Al Dante / Le Triangle.

Nicolas Vargas

 
Nicolas Vargas, né en 1980, est infirmier en pédo-psychiatrie depuis 2003.

Formé à l'Art-Cru, il anime des ateliers d'expression auprès d'enfants et adolescents.

Né d'un père immigré et ayant grandi dans un milieu rural ,il revendique une approche poétique populaire et engagée , décomplexée, tournée vers une forme interactive avec le public.

C'est animé par ce désir qu'il fonde A.T.I ( l'Assaut du Théâtre Imaginaire) en 2008, chargée de promouvoir les écritures modernes par le biais d'ateliers écriture, de spectacles vivants, et la maison d'édition éponyme (revue L'Assaut et collection A-tomes).

Côté scène, Nicolas Vargas a su se démarquer par le biais de conférences gesticulées pataphysiques ( Makasutra's-2010), lectures pop-up ( Mon écriture est laid- 2011), de nombreuses performances remarquées dans des festivals en France et ailleurs (Sète, Lodève, Lisbonne, Saragosse), son groupe de Spoken Rock ( Bleu Ether) et signe des collaborations avec des musiciens reconnus ( Jesus Aured, Claire Menguy) ou des poètes ( Bernard Noël, Edith Azam)
Outre V.H.S. (Very Human Simplement), aux éditions LansKine, Nicolas Vargas a publié A-vanzar (ed. Plaine Page, Emovere (ed. La boucherie Littéraire).



 

 

 

Lanskine