La compagnie vous salue

Armelle Leclercq

Collection Format libre - théâtre

Et si l’usine « turpaïque » explose et que personne, que ce soit le gouvernement ou l’entreprise responsable, ne sait quoi faire ? La compagnie vous salue raconte les péripéties de 7 personnages qui cherchent à échapper à cette catastrophe qui les dépasse. Cette pièce, très politique, interroge les enjeux écologiques et les risques créés par l'industrie moderne, à travers des dialogues, une langue et des situations qui sont désespérément drôles et percutants.

 

 

12 euros

 


 

Extrait

Naoyuki : La Compagnie a réquisitionné tout le papier journal du département.

Matthieu : Pour sa propagande ?

Naoyuki : Mais non, pour boucher les fissures de l’implantation et du plastique, une grande bâche, pour couvrir les vapeurs. Et puis ils ont dit que si ça ne marchait pas, ils essaieraient de reboucher avec des fraises Tagada.

Matthieu : J’y comprends rien.

Naoyuki : Je blague, eux aussi peut-être.

Matthieu : Ça s’est passé quand ?

Naoyuki : Il y a une semaine !

Matthieu : Et ce n’est pas fini, maintenant ? Ils ont appelé les pompiers et tout le tintouin ? Attendez, je n’ai rien entendu, moi !

Naoyuki : Vous comprenez ce que je vous dis ? Ce n’est pas réglable, Monsieur. Les capteurs sont formels. Aucun pompier. Il faut dégager, un point c’est tout. Hier, ils ont encore découvert une nouvelle fuite hautement turpertique. Apparemment cela suintait genre une goutte toutes les trente secondes.