P'tit Bonhomme de chemin

Florence Trocmé reprend ici à son compte un récit méconnu de Jules Verne, P’tit Bonhomme, qui relate le périple d’un orphelin au temps de la domination anglaise et des famines en Irlande, au XIXe siècle. Elle en réécrit l’histoire en vers justifiés et fait entendre en contrepoint toutes sortes de voix, personnelles et documentaires. 

 

 

 

 

14 euros


 

Né de personne, fils de rien et de rienne,

P’tit Bonhomme qui donc t’a craché tout seul

À la face du monde, tout nu sans rien. Fils

De rien jeté à marâtre, rien de rienne, pire

Que dure, buveuse teigneuse buteuse. Une

Noire-de-crasse et vraie soupe au lait garde

Tout pour elle, lait oui et soupes et couvées.

Sauve-toi vite fait, sauve-toi, allez P’tit 

Bonhomme, poudre d’escampette par le

Chas, file, hue&dia, file, plus jamais cette

Vieille Hard, ne regarde pas en arrière, 

Fonce au creux du noir, œil dans l’œil de la

Nuit, tes toutes petites guiboles maigri- 

Chonnes, lance-les haut à l’assaut des che- 

Mins creux, vite P’tit Bonhomme, ton obsti-

Nation sera ton viatique