FROID AUX YEUX

Après Lovely (LansKine, 2021) sont publiés ici les trois livres de poésie suivants
d’Antònia Vicens (LIVRES BILINGUE).

Une écriture pour dire la douleur, l’acceptation révoltée de la réalité et de la souffrance, et ne laisser sur la page que ce cri : « Quand j’ai vu que la vie qui m’attendait resterait dans la plus ancienne tradition patriarcale, j’ai pris la plume avec toute ma capacité de révolte. Comme si c’était un scalpel pour connaître les blessures en profondeur. Ou un creux pour remuer de vieilles servitudes. Pour moi, écrire a été, est liberté. « Anthologie des femmes poètes à Majorque ». Palma, Lleonard Muntaner editor, 2014.


 

Survêtement et cheveux blancs tous deux racon-

taient qu’une voiture avait lais- 

sé leur fils couché sur la route à 

côté de son vélo de biais

et d’un lièvre éventré. On l’a

trouvé à l’aube. Son sang mê-

lé au sang du lièvre. D’a-

près eux les blessures étaient des mor-

sures d’étoiles. Il ne fallait pas leur parler

de corbeaux ni de chiens affamés.

Les étoiles ont des dents. La lune

montante est une scie à main.