Oursins et Moineaux

Ce texte, au réalisme merveilleux et à l’humour sismique, donne à voir l’Islande par la voix de l’un de ses plus grands poètes. Le temps, les mythes et les diverses espèces du monde visible et invisible échangent leurs secrets. L’histoire, le corps et la nature s’étreignent, tandis que lacs, fjords, glaciers et rues de Reykjavik sont traversés par des nuits et des jours sans fin. La langue est limpide mais ne cesse d’exhaler les paradoxes de l’âme et ceux de cette île miraculeusement réelle.


l’île sort de son sommeil

 

près de chez les gens 

les singes affluent et

dans les champs bientôt ce sera l’heure 

le rêve quitte tes paupières

 

elle ouvre les yeux 

– la lumière