Les pères fouettards me hantent toujours

Marie de Quatrebarbes 

Marie de Quatrebarbes est diplômée de l’école des Gobelins. Elle a publié dans les revues Petite, Neige d’août, Ce qui secret, N4728, Coaltar, Rue Saint Ambroise...
Les pères fouettards me hantent toujours est son premier livre. D’une écriture vibrante, nerveuse, Marie de Quatrebarbes 
se confronte dans «Les pères fouettards me hantent toujours», à l’ambiguïté des corps et de la langue qui en permanence défait et construit. 

72 pages, 12 euros


 


 

Extrait

Et pourquoi pas si on prétend s’y connaître ?

Ça me tient lieu d’onomatopée, cette histoire

J’exquise ton adoration si tu savais

J’exhume atchoum ! Tes poches de pantalons

Crevées sur mesure, sur le sol de la cuisine

Ouvertes aux petits ciseaux